---------------" Croire quand même , Espérer quand même , Aimer quand même " -------------

-------------------------------------Théodore Monod--------------

jeudi 24 juillet 2014

J' ai lié ma botte ..!



      


Dans les grandes plaines de Beauce
les vieux moulins demeurent
les témoins du passé .
On n' a plus besoin d' eux ,
sauf pour faire joli dans le paysage ...






Dès le matin les monstres de " moiss-batt " ronronnent et jusque tard dans la nuit elles battent leur plein ;
les blés sont mûrs ...:-)


Loin de là , il n' y a pas si long temps ,
dans son petit lopin de terre , sous le regard du vieux poirier 
le cliquetis de sa première faucheuse l' enchante !
Elle ... allait avoir du travail .
Chapeau de paille sur la tête , le panier du goûter à la main 
moi,  je la suivais avec le mien .
En s' avançant , son regard toisait la tâche à accomplir .
Elle embrassait alors un petit tas de blé coupé ,
tirait dix brins de paille , tassait la botte avec son genoux 
et la liait d' un geste précis et rude  ... elle ne se délierait pas ...!


Je vous parle d' un temps que les moins de ...? ne peuvent pas connaître ...!
C' est en pensant à eux que j' ai ramassé quelques brins de
" blé tendre et barbu "...


je les ai assemblé à ma manière ,


pour faire une belle boule de blés d' or ,
que j' ai posée sur mon buffet .
Couché ou debout ...?


Le soir du retour d' il y a longtemps ,
j' étais rentrée avec trois poires dans mon panier
 à la bouche une paille à mâchonner et
dans la tête plein de souvenirs engrangés ... la preuve ..! :-)

                                                 À tous je souhaite un bel été

jeudi 17 juillet 2014

Le pouvoir des fleurs .

Dans la  lumière du soleil couchant ,
j' aime admirer les hôtes de mon jardin , bavarder un brin , 
je me sens alors  en vacances ... 
Avec eux , je fais le vide pour faire le plein .!!


Que je la regarde ou pas...elle ne changera pas un pétale pour ça ...
rien que pour moi , elle est ... rien de plus ... je l' aime ... !


Mon " Zorro" tellement  charmeur mais  à l' humeur changeante ,
 il faut qu' il  rivalise avec son entourage ...
mais quelle classe.. !!


Quant à ces demoiselles , il parait qu' elles symbolisent l' amour
toujours elles en redemandent  ... de la lumière ... :-)


Un des derniers planté avait fait grève l' an dernier ;
il se rattrape aujourd' hui ..il faut dire que j' ai augmenté ... mon attention !


Si belles  ce soir mes acanthes ... un peu envahissantes  tout de même ...
elles m' ont redit leur amour de l' art ...
Je n' en doute absolument pas...!


Petite bouture elle arriva dans mon jardin ...s' y trouva bien ...
 je la regarde et ensemble on s' enrose de plaisir ... :-)


 Encore " Zorro ", et oui , la lumière a changé ...
Il faut toujours qu' il se fasse remarquer..!


Mon " Lady Cécile "
souvenir de si belles rencontres
me rappelle une pensée d' Alexandre Jollien
" Nous vivons grâce à l' autre , grâce aux rencontres . "

Ce soir là , j' avais rendez-vous avec les fleurs de mon jardin ... :-))


mercredi 9 juillet 2014

Bez-Bédène en Aveyron

Sur les contreforts de l' Aubrac , entre Viadène et vallée du Lot ,
on est en " Pays Coustoubi "
le pays où croissent châtaigniers et arbres fruitiers .
Un site naturel d' exception est un cadeau magnifique ,
Comme une presqu' île ,
le village de Bez-Bédène est construit sur un éperon rocheux  ...


Il faisait lourd sur la petite route
qui nous menait à l' ermitage que fonda St Gausbert au XII° siècle ..
Nous étions attendus au prieuré ..!


L' heure des clefs de notre paradis n' avait pas sonné ;
 " La Selves " nous rafraîchit  et son petit pont romain nous ravit ...
On était sur le chemin d' une voie romaine
devenue chemin de St Jaques de Compostelle ,
entre le Puy en Velay et la Galice ...


Le temps se mettait à l' orage ,
 celui-ci venant du bon côté il ne serait donc pas méchant  ...
Juste un p'tit peu peur ...:-(


Entre le diable et le bon Dieu ,


une lutte sans merci nous offrit un concert détonnant ,
c' était le soir de la fête de la musique ...!


Le lendemain , sous le ciel à nouveau bleu le village nous révéla ses secrets  :


L' église à ce jour ne sert plus qu' une fois l' an ;
c'' est en octobre qu'on y célèbre une messe en occitan .




À l' intérieur ,
un rétable en bois polychrome
nous relate les mystères du Rosaire .




On peut aussi y admirer une collection de chasubles brodées magnifique ..
Ici est représenté le pélican qui était au Moyen Àge
un symbole de piété pour l' église chrétienne ;
on racontait  qu' il perçait sa propre chair pour nourrir ses petits de son sang  .
Les petites mains qui ont réalisé ce travail
ont aussi du se percer le bout des doigts ..!


Poursuivant le chemin derrière l' église ,
comme la pierre branlante du site ,
j' étais en équilibre entre " le diable et le bon Dieu " ,
tant ces  roches abruptes semblaient former la vallée de l' enfer ..!


Dans le calme de cette fin de journée , devant une boisson rafraichissante ,
Rosine nous raconta encore et encore :
Comment , vite vite , un soir de 14 juillet  l' orage menaçait ,
on allait alors sonner la cloche pour éloigner le problème
" vers quelqu' un plus "... dans la vallée d' à côté ...et ça a marché !


À ce moment , j' étais au paradis ... Je repensais  au livre de Gilbert Perritaz
" Entre le diable et le bon Dieu "
dans lequel il nous dit ceci :

" Au soir de ma longue vie , je voudrais être le pauvre et souriant témoin
de ce monde rural révolu ou presque .
Je me considère comme un homme limité et conscient de mes limites .
J' ai été curé de campagne , balancé entre le diable et le bon Dieu ,
 ni héros , ni saint , loin de là
(...) J' essaie de porter un regard chaleureux sur l' Église
et la vie des humains de ce pays ( ...)

À bientôt sur d' autres chemins