mardi 14 novembre 2017

Aux Hospices de Beaune

Sur la route des côtes de Beaune le temps couvert de ce jour d' automne 
nous invitait à découvrir des lieux mythiques
connus dans le monde entier et encore inconnus pour nous :
" Les Hospices de Beaune "
Mon guide vert sur les genoux me prépare à la visite ... :-)



On est au XVème siècle 
Nicolas Rolin était très riche .
En tant que chancelier élevé au rang de chevalier par le Duc Philippe le Bon , 
toutes les affaires du duché passaient par lui ..
Il commanda donc de nombreuses oeuvres d' art et bâtiments


C' est en 1421
que Nicolas  47 ans et Guigone  18 ans se marient ...
Sa devise fut alors celle-ci :
" Seule Dame de ses pensées elle sera l'astre qui lui montre le chemin du salut ". 
C' est elle qui aurait poussé son mari à faire oeuvre de charité 
c' est ainsi qu' en 1443 nait " L' Hotel- Dieu " sur le papier ..!


Arrivés sur la grande place 
nos yeux sont attirés par la merveille de ses toitures ...
Le 1er janvier 1452 l' hôpital accueille son premier patient .
Vieillards , infirmes , orphelins , malades , parturientes , indigents ,
fréquentent l' institution gratuitement du Moyen Àge au XXème siècle ...



La grande cour , de forme rectangulaire
 offre aux regards différents bâtiments
aux toits couverts de tuiles en terre cuite émaillée .
Leurs quatre couleurs forment une géométrie extraordinaire ..


Le grand bâtiment   couvert de simples ardoises
est agrémentées de petites lucarnes subtilement travaillées ..


Il abrite la grande salle des " pôvres "
qui a des dimensions très imposantes :
5m de long , 14m de large et 16m de haut ;
elle est bordée de deux rangées de lits à rideaux
la place centrale est réservée aux tables et aux bancs pour les repas ...


La charpente  monumentale est apparente et peinte ,
elle est en forme de carène de bateau inversée .
Des petites têtes sculptées représentent des caricatures des bourgeois beaunois ...
Au fond , la chapelle où reposent les restes de Guigone de Salins ...


La cuisine dotée d' une vaste cheminée est meublée de différents éléments
La cuisinière centrale est  de conception moderne ..
l' évacuation des fumées passe par un tuyau sous le carrelage ...!!




Tout ce qui est ici rassemblé est méticuleusement travaillé ...
Ici un meuble pour ranger les vêtements ...


Ce joli coffret de rangement est en bois fruitier , cuir incisé doré et peint
date du XV° siècle 


Une salle des remèdes ou " apothicairerie "
recèle une collection de 130 pots de faïence qui datent de 1782 ...
On y conservait les onguents




Les pots de verre sont très spécifiques..
Ces trois là sont utilisés pour les maladies respiratoires ...


Dans une grande salle a été installé un rétable représentant le Jugement dernier ..
C' est l' oeuvre du flamand Roger van der Weyden peint entre 1443 et 1452 ..
Chaque détails des scènes évoquées est extraordinaire ...
Difficile de tout voir en si peu de temps ...!!


En repartant je remarquais le puits et sa belle ferronnerie gothique ...


Dimanche prochain la cour sera plein de visiteurs argentés
qui se porteront acquéreur de grands crus aux noms prestigieux :
Chardonnay , Clos Vougeot , Pommard , Volney , Montrachet  ...
Cette vente caritative est une des plus importante au monde ...!!





En attendant ce moment ,
moi  je vous invite simplement à boire
un petit verre de Bourgogne  avec moi
et oui , c' est pourtant vrai ,
ces jours-ci
" Les carnets de Mathilde "
ont 10 ans d' âge ...



Qui l' eut cru ...?

En tout cas ... pas moi ... :-)


jeudi 2 novembre 2017

L' automne en Bourgogne

En l' absence de ses maîtres , Mlle chat " Maine Coon "
avait besoin de compagnie ...




C' est devant ce feu de bois qu' elle nous attendait , un peu anxieuse ...
Il se tramait quelque chose ..??


Sur la route nos yeux prenaient les couleurs du temps ...
Tantôt rouge , tantôt or ,
la vigne s' endormait en beauté ...


Quelques grappes oubliées m' étonnaient ...
Plus tard on me dit que ces raisins étaient trop vert et bon pour du verjus ..!!


Les raisins  étaient maintenant récoltés ...


Sur le chemin de Pommard on travaillait toujours d' arrache-pied .
La vigne demande une attention constante ..


Malgré  le ciel menaçant point de pluie ... les sols étaient très secs ..!


Du côté de Santenay il y avait aussi du grain à moudre ... autrefois ..!


Tout au sud de la côte de Beaune le château de ces lieux
est attaché au souvenir des ducs de Bourgogne ...


Arrivés à destination les falaises d' Orches 
nous offraient l' image paisible de ses versants dédiés plus spécialement au vin rosé ...
Nous avons bien fait de profiter des couleurs de la vigne 
quand l' or  était à ses pieds
car le lendemain le vent d' automne avait tout dépensé .. :-)


Un peu nerveuse mademoiselle nous reçu sans ronrons particuliers ,
elle verrait plus tard ... :-)

                                                    À bientôt


mardi 17 octobre 2017

Folle d' Allier ...

Le jour se levait doucement ...


Dans sa campagne le vieux moulin sentait bon le café et le pain grillé ...


 les chiens avaient alors envie de gambade ... 


Curieuses les vaches venaient aux nouvelles  .
Quelle était étrange cette atmosphère ... !


atmosphère ... !! est-ce que j' ai une gueule d' atmosphère ... ?


Katia indifférente se gorgeait d'herbe et de rosée ...


Tout était calme , doux , enrobé de silence ...


La beauté était partout ...
" Il y a des matins où chaque seconde est un murmure ... "