--------------- " On vit grâce à ce que l' on gagne , mais on existe grâce à ce que l' on donne ..."
--------------------------------------------------------- Winston Churchill ---------------------------

mardi 24 mars 2015

Mon printemps à moi ..!

"  Pourquoi donc y a t-il des fleurs ? ..


" Saluez ces plantes , pleines de grâce . 


" Parure vivante , brièveté changée en parure ...


"  Fragilité faite parure ...


"  C' est le tout à fait simple qui est impossible à dire .."


"  Nous sommes les abeilles de l' univers .
Nous butinons éperdument le miel du visible
pour l' accumuler dans la grande ruche d' or de l' invisible ..."

                                          Philippe Jaccottet

mardi 17 mars 2015

L' Aubrac ... intime ... infini ..!

" Oui , voici la colline et la vallée ,


" Voici le lac et le reflet des nuages .
La lumière les dévoile aube et soir ;
Et le printemps revient à tire-d' aile !


 "  Terre habitable , humain séjour provisoire :
      Il n' est vrai paysage que de nos mémoires ...


" Ô pays ! Ô âge ! Transplantés ici ,
Nos désirs et paroles nous unissent
À tous les lointains , au grand iambe ...


" Du prime matin du monde . Écoutons donc
Le chant des âmes errantes , de leurs élans inachevés ...


" ...  chant fondu dans les sources 
  Et la brise , chant nôtre ! L' infini n' est autre ...


" Que nos énigmatiques échanges , sans cesse
    Renouvelés , avec l' immémoriale promesse ...


"  Nos lieux , nos instants , à jamais uniques ..."


                                                                               - François Cheng -

mardi 10 mars 2015

Pour un bouquet d' anémones ..!


Chère Marie,

Tu nous contais un jour dans tes   " Petites chroniques "
l' histoire d' un bouquet de fleurs ô combien cher à ton coeur .
Au-delà de tes mots , je fus très touchée par ton histoire .
Mes pas dans les tiens , je voulais moi aussi 
acheter le même bouquet ,
un bouquet d' " Anémones de Caen " ...


Notre dame de Chartres contemplée du boulevard 
me disait que la porte Guillaume était proche ...
Je trouvais une place juste devant le magasin que tu m' avais indiqué :
" La chrysalide "
un mot qui petite  t' avait tordu le coeur ..!


Je cherchais bien sur , le même bouquet avec ou sans les petits anges derrière ...?


Seules des jonquilles trônaient ,
veillant sur une rangée de Saint Paulia ...mais point d' anémones ...?
J' entrais...


                    - Bonjour ... Avez-vous des anémones de Caen ?
                   - Pardon  ? 
                      Je ne connais pas cette variété mais des anémones 
                      j' en aurais la semaine prochaine .
                   - Mais pourquoi voulez-vous des anémones de Caen ?
                   - Pour rien , c' était  juste pour respirer un souvenir ...!





Déçue ,
tout en contemplant à nouveau Notre Dame
mon esprit vagabondait :
Je ne pourrais donc pas mettre mes anémones sur mon " banssou " devant la fenêtre ;
les fleurs y sont si bien mis en lumière
aux rayons de soleil du matin .
Elles auraient su me parler de toi ... ?





Comme elles auraient aussi bien pu me parler de
" Violette " , ma mère ....?


Car je vais te dire un secret ...
C' est exactement le même bouquet , aux mêmes couleurs
que mon frère et moi lui avions offert un jour soleil ,
quelques semaines avant son grand départ ...
Aujourd' hui , tu m' as appris que c' était
des " Anémones de Caen " ...

                                                            De tout coeur je t' embrasse

                                                                                                        Mathilde

***

Merci Marie pour ta 2° et dernière photo , mais surtout pour ce merveilleux voyage au pays des fleurs ...