--------------- " On vit grâce à ce que l' on gagne , mais on existe grâce à ce que l' on donne ..."
--------------------------------------------------------- Winston Churchill ---------------------------

jeudi 29 janvier 2015

Éternité ...?

" Quand on parle d' éternité
Et que cela n' a pour toi 
Ni poids , ni présence ,


" Regarde une pierre
Petite ou grande .


" Essaie de vivre avec elle
La traversée des siècles .

Fais-toi granit ,
Fais-toi silex . "

                                            Eugène Guillevic


mardi 20 janvier 2015

Grâce à Elsa ...?

La nuit est bien avancée quand je termine son  petit livre ...


C'est l' été  , une dizaine d' hommes et une femme 
 vers la fin de leur vie sont réunis .
Ils sont complices d' une jeunesse commune .
Les lumières sont absentes seule la lune et les étoiles éclairent cette fin de diner ,
cachant ainsi les ravages du temps ...!
On saura d' eux ce que nous en dira Elsa ...
La nuit se peuple d' ombres ... ce qui fut se mêle à ce qui est ...!
Se souvenir ... oublier ... rêver ...
Elle se dévoile ... elle se cache ... elle voyage dans le temps ,
avec au coeur le chant d'un rossignol ...
Avec elle , je me suis endormie , redécouvrant des souvenirs oubliés ...





Un autre " rossignol " 
tout là-haut perché 
dans mon grenier
me chantait alors un air de jeunesse .
La vieille loco glissait doucement sur les rails du temps ...


Les rêves d' Elsa étaient devenus un peu les miens ...!


" Je suis dans un train . 
Ça m' aurait étonnée qu' une nuit dans un train ne fut pas une Nuit .
Tous mes rêves se passent dans la nuit , sont des Nuits .  (...)
Le quai est mal éclairé , passent des kiosques roulants , sandwiches et journaux ,


"  de l' autre côté du quai , un train encore essoufflé d' avoir couru ,
dégorge ses passagers 
dans cette sorte de brouillard jaune des réverbères  ( ...)  
Le wagon restaurant est au diable .
Je me cogne aux cloisons , épaule gauche contre épaule droite ,
les couloirs sont combles ,
les gens nous laissent passer comme à regret , occupés d' eux-mêmes,
ils papotent , ils fument  ...


" je trébuche sur des valises , les accordéons entre les wagons ,
les plaques métalliques sous les pieds, mal jointes frottent l' une contre l' autre ,
 j' ai les gants rayés par la suie des rampes ,
les lourdes portes résistent , me reviennent dessus . (...) 


Au retour , les couloirs sont déjà vides , les voyageurs installés .
Je décroche un store qui s' envole en s' enroulant , 
mais la nuit noire fait de la vitre un miroir ( ... )


" le wagon roule , cogne , 
on passe sur un immense réseau de rails , 
la locomotive choisit son chemin , crie , me transperce  (...)


" J' appuyai mon front contre la vitre froide , le train ralentissait , allait s' arrêter.
Un homme de la SNCF longea le couloir vide ,
balançant une lanterne , pressé , nocturne , sans nous jeter un regard .
 Le train reprit sa course , 
se remit à piquer le paysage comme une machine à coudre ,
laissant derrière lui des kilomètres d' étoffe bleu-noir  . ( ...)

Vient l' aube .
La rossignol se tait , et cette nuit  qui contenait toutes les autres se meurt 
défaite par la clarté du jour ... "

                                                                   Elsa Triolet 
                                                     - Le rossignol se tait à l' aube -1970-

***

Comme elle , je me suis réveillée , 
heureuse d' avoir entendu le chant de notre " rossignol  " tout là-haut perché ... 
si amoureusement fabriqué ... il y a bien longtemps ... :-)
À regret j' ai rangé mon escabeau ... 
même la neige  est tombée en poussière ... !!


dimanche 11 janvier 2015

Malgré les larmes ...

"  C' est une folie de haïr toutes les roses
parce que une épine vous a piqué ,
d' abandonner tous les rêves 
parce que l' un d' entre eux ne s' est pas réalisé ,


" ... de renoncer à toutes les tentatives
parce que on a échoué ,


" C' est une folie de condamner toutes les amitiés
parce qu' une d' elle  vous a trahi ,


" ... de ne croire plus en l' amour
juste parce qu' un d' entre eux a été infidèle ,


" ... de jeter toutes les chances d' être heureux
juste parce que quelque chose n' est pas allé dans la bonne direction .


" Il y aura toujours une autre occasion ,
un autre ami , un autre amour , une force nouvelle .
Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ ... "

Tachez d' être heureux ... :-)

                                                                                           Le Petit Prince