mercredi 23 février 2011

" L' amour est dans le pré..."


Cet hiver est interminable 
et pourtant c' est là que je les aime...


ces amours de jolies vaches...
en robe rouge sombre ou miel doré... 
Tiens , une p' tite robe à fleurs ça m' irait bien..!?


Comme moi , elles ne rêvent que d' air pur ,
d' herbes folles et de fleurs... 


Pour ce plaisir
il va falloir patienter encore un peu ;
en attendant
 certaines ont été  heureuses de " monter à Paris "
pour un salon vachement sélect...


Certaines ont même défilé devant la tour Eiffel...!


En tout cas ,
moi je sais qu' elles préfèrent ,
 brouter au soleil...ruminer dans le vent..
et aussi nous murmurer à l' oreille 
des fois qu' on l' ai trop oublié :
" le bonheur est dans le pré
cours y vite , cours y vite.."

" le bonheur est dans le pré , cours-y vite il va filer "...!!



    

Pas si vaches que ça ces demoiselles..! 
qui me donnera leurs noms..?
à vous tous
j' offre un petit apéro à la fleur jaune ,
" la gentiane " ...pour arroser
mon salon de l' agriculture...!:-))



***


 Ces jours-ci , moi aussi j' ai été " diplomée " par
Framboisine
Je suis très touchée ,
comme moi , elle aime sa campagne..
et sait si bien mettre en valeur son jardin..
son style de vie est plein de charme et de poésie..:-))
Merci...

 Je dédie également ce prix à tous mes fils de soie...
Ils sont mes bonheurs de tous les jours...


mercredi 16 février 2011

Le jardin mal aimé...


Un locataire en ma maison ,
a laissé lierres et liserons
se faire la fête en toute saison...



<<  Il y avait un banc de pierre dans un coin, 
quelques treillages décloués par le temps 
pourrissant sur le mur...


<<...du reste plus d' allées ni de gazon ;
du chiendent partout .
Le jardinage était parti , et la nature était revenue .



<<  Les mauvaises herbes abondaient , 
aventure admirable pour un pauvre coin de terre . 
La fête des giroflées y était splendide .



<<  Rien dans ce jardin ne contrariait 
l' effort sacré des choses vers la vie ;
la croissance vénérable était là chez elle .
 

<<  Les arbres s' étaient baissés vers les ronces , 
les ronces étaient montées vers les arbres ,
la plante avait grimpé , la branche avait fléchi ,
ce qui rampe sur la terre avait été trouver
ce qui s' épanouit dans l' air... 


<<...  ce qui flotte au vent s' était penché 
vers ce qui traine dans la mousse ;
troncs , rameaux , feuilles , fibres , 
touffes , vrilles , sarments , épines
s' étaient mêlés , traversés , mariés , confondus ;
la végétation dans un embrasement étroit et profond ,
avait célébré
et accompli là , sous l' oeil du créateur ,
le saint mystère de sa fraternité ,
symbole de la fraternité humaine...

Ce jardin n' était plus un jardin , 
c' était une broussaille colossale... >>

Victor Hugo
 ( Le jardin abandonné- Les misérables )




Dans le tronc du vieux cerisier
tout de lierre déshabillé , quelqu' un avait gravé :
C E M
comme pour dire au jardin :
"... Tu sais , il ne t' a jamais oublié ,  il a juste été obligé..." 

***

Un grand " MERCI " à Papa Phane , à Melwan , Estéban et Louise ses trois lutins pour leur aide et leur bonne humeur...
Mieux que le feu...ils nous ont réchauffé l' âme...:-))


mercredi 9 février 2011

Sur l' étagère...


...des confitures j' ai retrouvé 
claires " mer'melades " aux goûts d' été ,
salées de vent, iodées sucrées
toutes ces douceurs m' ont chavirée...



..le fil du temps a brodé le passé...




...empiétant sur le devenir...




...  les souvenirs ont tissé fêtes et saisons...


...me rendant heureuse et amoureuse
du temps passé sur 
" l' île aux Moines ",
la perle du Morbihan...:-))
et pourtant  " l' île d' Arz " restera ma préférée...

*** 

J' ai rangé sur l' étagère 
ma marmelade d' oranges amères...
elle est délicieuse , je suis  fière
c' est une première...!!



ça vaut bien un p'tit coup de bombarde...:-))


mercredi 2 février 2011

La malle de Jannet...


                   Un pâle soleil d' hiver arrosait de ses rayons la campagne de Pénelan,il nous invitait à la balade...
C' était Dimanche...
Sur le chemin des douaniers deux vieilles amies 
marchaient...admiraient...papotaient...
avec bonheur elles aimaient à se glisser dans leurs chaussures de petites filles :
" Tu t' rappelles ... c' était quand...  Ah! oui.."
Un peu fourbues, au retour elles savourèrent un bon goûter...
l' air de la mer...ça creuse  ..

 Après s' être " engaufrées ...embriochées "
un sourire un brin chocolat sur les lèvres , les voilà parties dans leur domaine préféré...

Le grenier de Jannet...

              Là , une vieille malle de mariage récalcitrante 
les attendait...elles avaient essayé tant de fois de l' ouvrir..
Après le quatrième essai  elles réussirent, 
le couvercle cédait enfin
-- Oh !! regarde moi ça...



Tout en admirant les trésors multiples elles découvrirent ,  protégés par un tissus léger , un joli bonnet garni de dentelles et une splendide robe de baptême aux  de nids d' abeilles  couleur de miel...!
--  Tu crois qu' elle est en soie ou peut-être en taffetas..??
-- Mais non , c' est du " chinchlick mercerisé " comme le jupon de tante Adèle répondit l' ainée dans un grand éclat de rire...:-)))


Contemplant cette merveille , elles inventèrent alors
la " Fête de la robe "...


                                         Dans un petit village de paludiers tout le petit peuple de Kervalet , était venu contempler la princesse...En tête du cortège le père Arzhur , le bébé dans les bras se rendait à la chapelle St Marc ... il était pas peu fier...
Il allait baptiser sa petite...



-- Elle s' appellera Blanche ,
Blanche comme ma fleur de sel ,  dit-il au curé ...


 auquel il n' avait pas manqué d' offrir pour la cérémonie
le fruit du travail des hommes de la mer...
son sel...
ce sel qui lui brûlait tant les mains par jour de grand vent...  


mais qui faisait le bonheur de ceux qu' il aimait...
en secret déjà , il espérait que ce bébé comme lui chérirait ses marais salants ...


Quand Blanche reçu sur sa langue  le sel de la sagesse ,
elle ne comprit plus rien et se mit à pleurer ...:-((

C' est à ce moment là qu' elles entendirent : 
-- Hé ! là-haut !! vous descendez , la nuit commence à tomber , il nous faut rentrer...:-(
Elles se quittèrent ravies de leur voyage , les yeux un peu piquants,  à cause du sel de la mer , mais si heureuses...la malle de Jannet leur avait livré ses secrets...

Les doux souvenirs ne sont-ils pas le sel de la vie...?