mardi 27 mai 2014

Qu' en penses-tu ...?

"  En ce bas monde , en ce très bas monde , tout est vicissitude , 
tout est transformation .
Le livre des mutations l' a démontré , les anciens nous l' ont dit :
- Tous les cinquante ans  , petit changement ;
tous les cinquante ans , grand chambardement ...
L' ordre antique a fini de s' effondrer , 
la longue dynastie des Zhou a rendu l' âme . "


                                    "  Voici que la vaste terre de Chine se divise en de multiples royaumes rivaux . À juste titre sont-ils appelés " Royaumes combattants " . 
En effet , les codes d' honneur n' ayant plus cours , tous les coups sont permis ! Partout règne la violence , le désordre , l' arbitraire , l' injustice .Le désir du gain ne connaît point de frein ; les forts goulûment dévorent les faibles  (...)
Malheur au petit peuple , malheur au pauvre ! Écrasé d' impôts , de corvées , dépouillé jusque' aux os , il peine à survivre . "



" Que survienne une sécheresse , une inondation , le voilà la gorge sèche , le ventre creux , en exode dans la campagne dévastée ....
    En dépit du malheur , la vie continue .
Des moments de répit , tout de même , sont accordés aux humains .
Par-ci , par là sont préservés les trésors du coeur ..."




Mais où se cachent-ils donc ces trésors...?


***

* Le texte est tiré du livre de Fr. Cheng  " -Quand reviennent les âmes errantes -
* Mes trois amis au bord du ruisseaux sont réalisés en Raku , d' un auteur inconnu ...:-)

À bientôt


mardi 20 mai 2014

Dans la lumière d' un soir ...





le grand éclairagiste des mondes
me conviait à son festival ...

C' était  la fin du diner au jardin ,
l' air était doux , 
la musique de la fontaine 
portait à la rêverie .







Un rayon se posa sur mon allium " oublium  ? "
qui , un instant mis en lumière , rayonnait de beauté .


rendant un peu jalouses celles qui n' avaient pas droit
aux feux de la rampe ...!


 En tenue de soirée un groupe d' amis , parfumé à l' envie
m' eninvra ..




 Une belle éblouie
  clignait un peu des yeux ,
pas l' habitude des honneurs ,
mais comme elle était élégante
dans sa petite robe noire ...
Serait-elle à la hauteur
sur les marches au tapis rouge ... ?









Quand à elle , toute de vieille dentelle vêtue ,
elle n' avait pas envie de sortir , elle ne rêvait que de draps de soie ...!!


Ces demoiselles , l' oreille attentive ...


guettaient "  la note bleue " ,



tandis que les derniers arrivés dans ce royaume
rougissaient de plaisir
autant  que de confusion ,
tellement étonnés de
 faire partie du spectacle ;
le spectacle d' un simple
" bonsoir "
en mon jardin... :-)




"  Cette nuit , rêver de vivre
À l' intérieur de la fleur ,

Participer à tout ce qui l' occupe ,
En savoir sur elle
Autant qu' elle-même ,

Ou bien s' imaginer
Que l' entourage

Est le calice d' une fleur , et vivre
La fleur que l' on est . "

                                                         C 'est Mr Guillevic qui l' a dit ...

mardi 13 mai 2014

" Le goût du Perche "


Il y a des matins chagrins 
où l'astre du jour nous refuse même la grâce d' un rayon ... !


Vent ...brouillard ...froidure ...
Pourquoi gamberger ... ?
l' herbe sera peut-être meilleure dans le pré d' à côté ...


De jolies maisons au fond de teint ocres colorent la route ...


Au loin se profile  Sainte Gauburge  et son prieuré
C' est là que fut installée vers l' an 1006
une petite communauté de moines bénédictins ;
Au début du XII° siècle le prieuré est confié à l' abbaye royale de Saint Denis .
À la révolution , tout fut vendu à l' état ...
Le temps fit son oeuvre destructrice et d' abandon en dépotoir ,
l' église devint une écurie logeant veaux , vaches et cochons .


Depuis une trentaine  d' années , c' est à grands frais
que des travaux sont entrepris pour sauver ces lieux chargés d' histoire .
Poussant la cloture ,
 le cloître ou plutôt ce qu' il en reste nous offre ses vestiges ...
Au fond à droite sur le mur nord du choeur ,
 le bâtiment conventuel date du XII° siècle ,
il comprend la chapelle du prieur , l' armarium , et la salle capitulaire .



Les fenêtres de la tour
sont ornées de symboles :
à gauche un personnage
porte une corne d' abondance ,
 source inépuisable de bienfaits ,
à droite un autre
prépare des potions diverses ,
et oui ,
Sainte Gauburge est la patronne des apothicaires .


Dans le bâtiment de gauche , à l' étage se trouvait le logement des moines ,
en bas, deux  grandes pièces avec cheminées et four à pain
servaient de salle à manger .


Qu' il faisait froid dans cette toute petite salle capitulaire
qui autrefois aurait servi de prison .. !


Loué en fermage pendant de longues années ,


 c' est en 1998 qu' une étude fut faite pour la réutilisation du prieuré ...


 Depuis 2010 , le choeur de l' église
est ouvert aux visites et à différentes expositions
L' écomusée , dans un bâtiment proche
nous présente  les métiers  qui faisaient la richesse d' un village ...
L' an 201I vit passer ici 26300 visiteurs ... !!


Il se faisait tard ,
comme nous , ces dames rentraient à l' écurie ... !!







Le soleil enfin de retour ,
plus une cassolette de tripes à la tomate
concoctée par l' ami Gilles
m' ont réchauffée ,
le sourire est revenu ... !!




Aïe Aïe Aïe ,
z' êtes pas d' accord avec moi ... il a pas bon goût le Perche ... ?


mardi 6 mai 2014

Le mur de l' Atlantique ...


70 ans plus tard ... :-)
Dans un site grandiose qu' est la presqu'île de Crozon
s' avance la pointe de Pen-Hir .


Ce jour respire le calme ,


l' heure est à la détente ... :-)


Comment imaginer , en regardant ces petits bateaux blancs,
qu' eut lieu  ici la si longue et si meurtrière 
 " Bataille du mur de l' Atlantique "...


En hommage à tous ces disparus ,
la croix de Lorraine érigée par le général De Gaulle 
est bien petite devant les tas de pois de la mer d' Iroise ... !








... elle nous rappelle 
cette terrible page d' histoire
écrite avec le sang des hommes ,
simplement pour que l' on n' oublie pas
le prix de la Paix ...









 De ces blockhaus ici levés où le Fort de Kerbonn , naguère ,
faisait déjà craindre la guerre ,
Jean François Quéau, homme né pour écrire la triste histoire
des héros comme des sans-gloire ,
a fait un musée mémorial ,
pour dire que rien n' est fatal .
Un poète breton y a déposé un message :


" La paix est le bonheur suprême ,
Qu' on le dise dans un poème 


" Aux hommes de tous les horizons ,
 Que ne tonne plus les canons ,


" Plus d' orphelins et plus de veuves !
Plus de mutilés ! Plus d' épreuves !


" LA GUERRE EST LE PLUS GRAND DES CRIMES  ! "

                                                                                 Jean-Yves  Le Guen


Au cours des années 1941-1942 et 1943
45000 marins marchands de toutes nationalités périrent ,
5125 navires furent coulés ;
sans oublier
les 30000 officiers et marins de la Kriegsmarine disparus 
à bord des 759 sous-marins détruits...!






Dans le jour finissant
la paix régnait
sur la mer d' Iroise ,
autour d'un petit bateau blanc ,
tout près de Camaret ...







Tout près de Camaret oui  ...  mais ailleurs... ?!!


vendredi 2 mai 2014

Quel temps ...! :-(


Haïku-e vive le soleil ... !


" Arrosé ce jour ,
pluie battante
sonnées les clochettes ...!"

                                                                                         Mathilde