jeudi 20 octobre 2016

Découverte du Moutier d' Ahun

Un matin un peu humide et froid enveloppait la campagne ,
heureux nous étions de découvrir ce  petit bout de France ...!!


 Le pont à becs qui enjambe la Creuse 
nous faisait curieux .. le village aux vieilles maisons basses nous charmait déjà ...


Mais c' est cette superbe abbatiale romane qui nous attira le plus ..
Comme toutes les abbayes sorties de terre au Moyen-Âge 
elle subit les affres de l' histoire .
Le monastère fut pillé , les bâtiments conventuels et l' abbatiale incendié...
le nef s' est effondrée ...!!


A delà de cette histoire  commune à toutes les abbayes ,
les superbes boiseries sculptées nous laissèrent admiratifs ...
Commandées par les moines et leur prieur en 1640
elles furent réalisées par un sculpteur auvergnat
Simon Bouer originaire de Menat dans le Puy de Dôme .


La tradition orale du village nous raconte qu' à l' époque révolutionnaire
toutes ces boiseries ont été recouvertes d' une couche d' enduit blanc .  !!
L' administration des beaux arts tenta de les décaper , sans succès en 1896 ...


C' est alors qu' intervient l' abbé Victor-Julien Malapert
curé de Moutier d' Ahun de 1904 à 1963
Il consacra sa vie à rendre à ces boiseries leur état d' origine ...
Il fut souvent aidé pour ce travail ô combien long et fastidieux
par les enfants des catéchismes .
Bravo les petits ... -)


Un nouveau nettoyage superficiel et un traitement des bois a été effectué
il y a une quinzaine d' années .
Le témoignage inestimable des talents de Simon Bouer et de ses compagnons
ont forcé notre admiration ..


En repartant on admirait encore 
les vestiges les plus anciens qui remontent au XII° siècle ...
En 1790 le monastère et ses terres furent vendus comme biens nationaux...
Puis ce qui restait de la nef fut démoli
Aujourd' hui un jardin occupe la place de la nef d' autrefois ,
trois tilleuls ont été plantés à l' emplacement supposé des anciens piliers ,
le monument aux morts des enfants de la commune y a aussi trouvé sa place ...

Une fois de plus ,
les vieilles pierres et leur langage nous avaient comblés ...:-)

***



Si cela vous dit
avec Balbuzard 
 un joli  complément de visite :-)





Un petit plus :
Saviez-vous qu' une partie du film " Tous les matins du monde " d' Alain Corneau :
César du meilleur film , meilleur réalisateur , meilleure musique , avec Guillaume Depardieu et Jean-Pierre Marielle a été tourné à Moutiers d' Ahun ... ?

https://youtu.be/40_0ciGtpYM

vendredi 7 octobre 2016

George Sand à Gargilesse

Après avoir découvert collines et vallées ,
c' est à Gargilesse que j' ai posé mon vélo pour vous faire découvrir
une tout petit havre de paix  ...


On est en juillet 1857, elle a 53 ans 
elle est accompagnée par son dernier amour qui a duré plus de 15 ans ..!


Alexandre Manceau , 32 ans
ex-ami de son fils Maurice , graveur en son métier ...


Nichée entre le coteau et une grande maison mitoyenne 
elle est un lieu de retraite idyllique pour les deux amants
qui nous accueillent



" La vie est un roman que chacun de nous porte en soi , présent et avenir ..."  


C' est lui qui achète ce petit deux pièces , qu' il agrandira par la suite ;
pompeusement ils l' appelèrent 
" La villa Algira "
du nom d' un papillon africain trouvé à Gargilesse cet été là ...!


Comparée à la douzaine de pièces de Nohant , 
la petite maison est inconfortable , même s'il y fait très chaud 
elle est calme et n' est pas agitée 
par les distractions et parfois les disputes familiales
qui peuplaient l' atmosphère de Nohant ...

 " Il faut arriver là au soleil couchant : chaque chose a son heure pour être belle "
nous dit-elle dans - Promenade autour du village -


Fatiguée des attaques et des critiques , 
Georges Sand rêve de calme et de sérénité :
" J' aspire toujours l' absence .L' absence pour moi , c' est ce petit coin où je me reposerais de toute affaire , de tout souci , de toute relation ennuyeuse , de tout tracas domestique , de toute responsabilité de ma propre existence " écrira-t-elle ...


Beaucoup d' émotion en entrant dans sa  chambre et en découvrant 
ce petit bureau qui a entendu tant de crissements de plumes ...
C 'est sur lui qu' elle s' est reposée pour écrire 
en trois semaines 620 pages de " Elle et Lui "
" Je barbouille toujours des romans avec une déplorable facilité "


Pendant qu' elle " barbouille " Manceau grave le portrait de sa belle ...:-)


La confection des marionnettes pour le petit théâtre de Nohant
l' occupait aussi beaucoup ...


S' ils n' allaient pas à l' auberge du village 
c' est dans cette cuisine de poupée qu' elle préparait les repas ...
Tout est à sa taille : la grande dame mesurait 1m 53 ..!!


L' après-midi on partait dans la campagne 
herboriser ... ramasser des cailloux ...ou bien :


Avec l' ami Depuizet , entomologiste renommé
on allait à la chasse aux papillons ... tout n' était qu' admiration ... :-)


C 'est un peu sur la pointe de ses pieds ... pointure 36 
que nous sommes repartis le coeur empli de cette atmosphère chaleureuse
que nous a offert la " Villa Algira  " nichée dans cette nature qu' elle aimait tant ..

À nous tous elle laisse ce message :

" La nature est tout ce qu' on voit,
Tout ce qu' on veut , tout ce qu' on aime ,
Tout ce qu' on sait , tout ce qu' on croit ,
Tout ce que l' on sent en soi-même .

Elle est belle à qui la voit ,
Elle est bonne à celui qui l' aime ,
Elle est juste quand on croit
Et qu' on la respecte en soi-même .

Regarde le ciel , il te voit ,
Embrasse la terre , elle t' aime .
La vérité c' est ce qu' on croit
En la nature , c' est toi-même ..."

                                                        George Sand  - Contes d' une grand-mère -

***

Si le coeur vous en dit ... chez Balbuzard un autre regard